Partagez

Cowspiracy est un documentaire tout récent concernant l’impact de l’élevage d’animaux sur l’environnement. Kip Andersen, producteur et directeur du film, révèle des informations exclusives portant sur les politiques de groupes environnementaux comme Greenpeace, Sierra Club, Surfrider Foundation, and Rainforest Action Network. Probablement le documentaire le mieux fait sur l’industrie agroalimentaire et ses impacts.

16 Commentaires

  1. Selon le sujet il faut 688m2 de surface agricole pour un végétalien. En France nous somme 67 millions et la superficie de la France (surface non cultivable compris) est de 675 000 km2. Sortez vos calculettes et vous verrez que la surface agricole par habitant en France est très inférieur à 688 m2. Problèmes posés pertinent , solution complètement nul.

    • Je sais pas ou tu l’as acheté ta calculette…
      675.000km², ça fait bien 675.000.000.000m² !!! Soit 1 hectare par habitant (10.000m²)…
      S’il faut effectivement 688m² par végétalien, cela fait donc bien à peu près un milliard d’habitants!
      (Bien sûr… Il faut enlever de ces chiffres toutes les surfaces non agricoles…!)

      • Mais il ne tiens pas compte de la production, il essaye juste de vendre une idée fausse car en adéquation avec ses croyances véganes… Pourquoi croyez vous que TOUT les organismes travaillant sur l’agroécologie parlent d’alternance animaux/cultures avec arbres sauf les sites végans qui affirment qu’on peux faire sans, sas jamais avoir d’exemples a grande échelle???

        • M’enfin, je ne fais pas l’apologie du véganisme…
          Je ne faisais que corriger le bug dans la calculatrice de MatLac…
          Ce qui est sûr, chiffres corrects ou pas, meilleures ou moins bonnes solutions, ecomilitant ou pas, milliard ou billion d’individus, article contradictoire ou pas, alternance de production ou pas, engrais ou hormones:
          Entretenir des animaux qui doivent constamment brûler des calories pour garder leur température, manger, courrir dans les champs (ou dans une cage de 0.2m²), produire du lait et danser même peut-être la polka, ça consomme quand même de loin plus de calories et donc a un impact écologique considérablement bien plus important qu’un simple plant de blé qui ne bouge que lorsque le vent souffle…
          Alors sans tous figer végan après avoir visionner ce docu (Bourré d’erreurs et de prises de position dictatoire pour « la » solution, il ne contient cependant surement pas plus d’erreur que les 99% de débilités qui sont publiées sur le net…), alors si l’on pouvait juste « se sensibiliser » à la problématique et faire un peu plus attention à notre consommation de viande de la même façon d’ailleurs qu’on le fait pour notre consommation d’essence ce serait un autre début…
          On ne roule d’ailleurs pas à ma connaissance tous à vélo malgré que l’on nous bassine depuis des années que cela n’est « pas bien »…
          En bref, peu importe ce que l’on décide chacun de faire comme effort, vu ce que l’on laisse à nos enfants, il n’y a aucun effort inutile…

          • J’aimerais bien que tu nous donnes des exemples d’erreurs dont est « bourré » ce documentaire. Parce que comparer ce film à « 99% des débilités qui sont publiées sur internet » franchement pour le coup on en a droit à une belle débilité de ta part … Est un peu facile.
            Pour moi ce documentaire est vraiment très fort, certes avec de gros partis pris certes mais qui s’appuie que sur des chiffres officiels et pas sur des images d’abattoirs ou de pauvres petits veaux. (je te renvoie sur le site internet très bien fait du film où toutes leurs sources ont déjà été passées au crible par les antivegan) Le désastre environnemental de l’industrie de la viande est incroyable et pourtant on ne nous informe pas la dessus. Si tous les citoyens avaient cette info (comme le gaspillage de l’eau ou la pollution des sols) ils seraient nombreux comme moi à devenir végétarien à la suite de ce visionage et après m’être plonger dans les chiffres pour vérifier justement que ce film n’était pas plein de « débilités »

    • Non, pas vraiment, juste que ceux qui ny connaissent rien et qui pour des raisons presque religieuses inventent des choses s’éduquent un minimum…

        • Assez bonne traduction… Bof. Ne vous fiez pas trop aux chiffres donnés en sous-titre. Par exemple, « nine hundred and fifty two hectares » (952 hectares) est sous-titré 380 hectares… Et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. Pour le sens général, c’est tout de même assez satisfaisant. Mais si vous êtes un peu anglophone, forcez-vous à essayer d’écouter au lieu de lire.

Laisser un commentaire