Partagez

Les agriculteurs indiens se voient obligés de cultiver du coton génétiquement modifié de Monsanto, bien qu’il soit 8 000% plus cher que les autres sortes de coton et qu’il ait besoin, par ailleurs, de conditions spécifiques pour pousser. Des centaines de milliers d’agriculteurs que le géant américain n’a pas informé des risques qu’ils couraient se sont suicidés.

Des centaines de milliers d’agriculteurs indiens pourraient s’être suicidés, se voyant obligés de cultiver du coton génétiquement modifié du géant multinational Monsanto au lieu du coton traditionnel. L’une des principales raisons qui expliquent ce phénomène ? L’entreprise promeut son produit par une publicité agressive tout en ne précisant pas qu’il a besoin de conditions de culture spécifiques, ainsi que le révèle un documentaire de Russia Today.

Monsanto promeut son coton génétiquement modifié dénommé Bt, affirmant qu’il peut être cultivé tant sur des terres irriguées que sur des terres ne bénéficiant pas d’un semblable système. Mais, en réalité, le produit de Monsanto est non seulement 8 000% plus cher que le coton traditionnel (qui ne parvient quasiment pas à pénétrer le marché indien car Monsanto l’en empêche) mais il exige également un suivi beaucoup plus complexe (notamment en matière d’irrigation, contrairement à ce qu’affirment les responsables de Monsanto eux-mêmes). De la même façon, les fermiers les plus modestes et les moins instruits reçoivent souvent des semences de Monsanto de la part d’agriculteurs plus importants, lesquels ne les informent pas non plus des risques qu’ils courent.

Il en résulte que les agriculteurs qui ne savent ou ne peuvent parvenir à ces conditions spécifiques exigées par des semences si chères font faillite et, le plus souvent, se suicident. « Au niveau national, 290 000 agriculteurs se sont suicidés sur les 20 dernières années », a expliqué à Russia Today le docteur G.V. Ramanjaneyulu, chercheur au Centre pour l’Agriculture durable. « Le coton Bt a été promu comme quelque chose qui, de fait, résoudraient les problèmes des agriculteurs indiens qui cultivent du coton. Mais ce qui a été promu comme la solution à la crise crée encore plus de problèmes », affirme un autre ingénieur agronome, Kirankumar Vissa, qui qualifie de « tromperie » ce que fait Monsanto.

En contrôlant le marché, Monsanto « a privé les agriculteurs des différentes possibilités concernant la sorte de coton à utiliser, forçant la main à ceux qui n’ont pas les moyens de cultiver des semences qui exigent une irrigation », explique Alexis Baden-Mayer, directrice politique de l’Association des Consommateurs biologiques. Quant à l’entreprise Monsanto, elle insiste sur le fait que la problématique du suicide est apparue bien avant qu’elle ait introduit son coton génétiquement modifié et elle nie tout lien entre les suicides et son produit.

A lire aussi : Monsanto provoque une vague de suicides chez les fermiers en Inde : http://news360x.fr/monsanto-provoque-une-vague-de-suicides-chez-les-fermiers-en-inde/

 

Traduction (News360x) Nicolas K

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire