Partagez

Présenté à New York au « Village East Cinema » dans le quartier de Manhattan le 17 octobre 2014, le film de Vivien Lesnik Weisman est un documentaire qui met en lumière les mauvais traitements, la persécution et l’intimidation que subissent les Hackers et les Activistes par le gouvernement des États-Unis.

Cliquez sur l’icône “CC” en bas à droite de la vidéo pour activer les sous-titres français

Avec les analyses de deux journalistes lauréats du prix Pulitzer, Glenn Greenwald et Chris Hedges, du lanceur d’alerte Thomas Drake (NSA), « The Hacker Wars » retrace les étapes qui nous mène des coins les plus troubles de l’Internet à l’ombre pesante de la censure jusqu’au spectre d’une condamnation à plus d’un siècle de prison.

Partez à la rencontre d’Andrew Auernheimer alias « weev », troll invétéré et détesté, membre du groupe d’experts en sécurité informatique « Goatse Security. » Il est responsable de la publication d’une faille de sécurité dans le système d’information d’AT&T. « Goatse Security » avait révélé la faille à « Gawker Media » après en avoir informé AT&T et publié les données de 114.000 utilisateurs d’iPad, parmi lesquels des célébrités, le gouvernement américain et les forces armées des États-Unis. « weev » a été condamné à 41 mois de prison.

Barrett Brown, journaliste et porte-parole auto-proclamé et controversé du collectif Anonymous. Barrett 33 ans, fait face à 105 ans de prison pour avoir rendu public des informations révélées par les intrusions épiques de Jeremy Hammond. Le procès de Barrett Brown a mobilisé les défenseurs de la liberté de la presse aux États-Unis.

Jeremy Hammond alias « Anarchaos » sur le réseau « AnonOps » était classé numéro un dans la liste des cyber-criminels recherchés par le FBI. Jeremy est accusé de s’être introduit illégalement en décembre 2011 au sein des systèmes d’information de « Stratfor », une entreprise privée américaine spécialisée dans le renseignement. Les 5 millions de courriels récupérées par Jeremy sur les serveurs de « Stratfor » ont été publiés par WikiLeaks le 27 février 2012 sous le nom de code « The Global Intelligence Files ». Jeremy Hammond purge actuellement une peine 10 ans dans une prison fédérale.

Le quatrième personnage est « Sabu », Hector Xavier Monsegur qui a trahit ses camarades du réseau AnonOps (IRC Anonymous Opérations) pour devenir un informateur du FBI. Infiltré au cœur des opérations, notamment contre Stratfor « Sabu » a dirigé l’unité cyber du FBI pendant 9 mois et est responsable de nombreuses d’arrestations au sein du collectif Anonymous. Il est le protagoniste sombre dans ce jeu d’espionnage et de trahison qui a réduit à néant le groupe « LulzSec ».

Laisser un commentaire