Partagez

A Reykjavik, en Islande, une cour de justice a acquitté jeudi quatre banquiers qui avaient été mis en cause pour le rôle qu’ils avaient joué dans la crise bancaire qui a plongé le pays dans une très grave crise économique en 2008. L’un d’eux est Jon Asgeir Johannesson, à la fois l’un des hommes d’affaires islandais les plus influents et l’ancien CEO de la société d’investissement islandaise Baugur Group. Il avait été accusé d’avoir détourné un prêt de 2 milliards de dollars de la banque Glitnir, alors qu’elle se trouvait au bord du dépôt de bilan. Larus Welding, l’ex-CEO de Glitnir, et deux autres dirigeants, ont été également acquittés dans le cadre de cette affaire. Glitnir était la 3èmeplus grande banque du pays et elle a fait faillite en octobre 2008. En décembre 2012, Welding avait également écopé de 9 mois d’emprisonnement pour fraude concernant une autre affaire.

Dans un jugement séparé, Sigurjon Arnason, l’ancien CEO de la banque Landsbanki, qui s’est elle aussi effondrée, a également été acquitté. Il avait été accusé de manipulation du marché.

On s’attend à ce que le procureur fasse appel de ces décisions auprès de la Cour suprême. Ces verdicts sont des revers sévères pour les quelques procureurs islandais qui ont mis en cause des dirigeants de grandes banques du pays et ont obtenu leur condamnation à de la prison. En effet, l’Islande est quasiment le seul pays du monde occidental à avoir lancé des poursuites au pénal contre les banquiers qui ont dirigé ses 3 plus grosses banques. Le total de bilan combiné de ces 3 institutions représentait plus de 10 fois le PIB du pays, et leur faillite a ruiné le pays.

En décembre de l’année dernière, Heidar Mar Sigurdsson, l’ancien CEO de la banque islandaise Kaupthing, et Sigurdur Einarsson, l’ex-président de son conseil, avaient également été condamnés à cinq ans de prison.

Johannesson, qui s’est illustré au au Royaume-Uni, en rachetant plusieurs détaillants, avant que son groupe, BG Holdings ne soit déclaré en dépôt de bilan en 2009, s’est déclaré « Enchanté qu’une cour ait finalement conclu à son innocence de toutes les accusations qui avaient été portées contre lui ». Il affirme que l’année dernière, il a été impliqué dans 71 enquêtes, et qu’il est la victime d’une vendetta de la part des autorités islandaises, qui durerait depuis 10 ans. Il a été reconnu coupable dans deux affaires, mais n’a été condamné qu’à des peines avec sursis.

Cependant, au début de cette semaine, on a appris qu’en Espagne, quatre anciens administrateurs de la caisse d’épargne Caixa Penedès avaient été condamnés à des peines d’un à deux ans de prison. Les prévenus ont bénéficié de la clémence du juge, parce qu’ils ont admis leur culpabilité et remboursé les fonds détournés. Au total, ils avaient siphonné environ 28,6 millions qu’ils avaient transférés sur leurs fonds de pension.

Source : Express

2 Commentaires

Laisser un commentaire