Partagez

La Grèce, laboratoire d’expérimentations économiques des oligarques, s’apprête à subir un nouveau choc: la saisie du patrimoine immobilier des ménages endettés.

« Les créanciers réclament des mesures pour faciliter les saisies immobilières, mais Athènes veut maintenir certaines dispositions permettant de protéger la majorité des ménages endettés. Les discussions portent concrètement sur la valeur plafond en dessous de laquelle une résidence principale ne pourra pas être saisie, et sur les revenus des ménages concernés. Les banques grecques ont besoin de 14,4 milliards d’euros»

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/L-Eurogroupe-donne-une-semaine-a-la-Grece-pour-reformer-2015-11-10-1378763

C’est donc encore pour les banques que la population Grecque va devoir payer. Qu’on ne s’y trompe pas: si les Grecs sont endettés, c’est aussi à cause de l’action des banques. La première en ligne de mire est Goldman Sachs, la sulfureuse banque qui a maquillé les comptes du pays, jamais jugée, jamais punie pour cette fraude. Même constat pour Eurostat qui était censé contrôler les comptes de la Grèce avant son entrée dans l’Union Européenne, et qui pouvait difficilement ignorer la réalité des faits. Mais responsables aussi, les politiques qui ont accepté ce maquillage,  l’amateurisme des suivants pour ne pas avoir trouvé des solutions visant à sortir le pays de l’ornière, de la dette, du chômage.

Tsipras avait, avec son « plan B », une occasion de sortir son pays de l’Union Européenne et de l’Euro, ce que redoutait la troïka. Qu’aurait pu trouver comme excuses la troïka si la Grèce avait réussi sans l’Euro et sans l’Europe? L’Union Européenne, la BCE et le FMI sont donc passés à la vitesse supérieure en paralysant la Grèce, stoppant les banques et les distributeurs de billets. Certaines sociétés comme Paypal, Amazon, Apple, se sont vues interdire toute transaction avec la Grèce, sans qu’elles se rebellent sur cette demande : un vrai piège tendu qui s’est refermé sur le pays.

http://www.rtl.fr/actu/international/apple-amazon-paypal-ces-sites-inaccessibles-en-grece-a-cause-le-crise-7779051467

La rencontre de Tsipras avec Poutine avait inquiété l’oligarchie, car nul doute que la Russie aurait aidé la Grèce et aurait ainsi contribué à ce qu’elle puisse sortir des griffes de ses agresseurs. Mais Tsipras a fait le mauvais choix: Non content de voir la situation de son pays s’aggraver, la Grèce a été pillée de toutes ses ressources, ses institutions, ports, aéroports, chemins de fer, iles. Les multinationales et les banques s’en sont donné à cœur joie : tout a été acquis, cédé à bas prix sous la contrainte. Mais comme si cela ne suffisait pas, l’oligarchie s’attaque maintenant au patrimoine des Grecs, peuple tenu dans la misère, ruiné, endetté, avec un chômage organisé par les mêmes qui veulent maintenant les mettre à la rue, les spoliant par la même occasion de leurs habitations.

Le démontage du pays « Grèce » est donc presque achevé, et on ne voit pas qu’est ce qui pourrait l’en sauver. Mais qui sera le prochain pays visé? L’Italie, le Portugal, l’Espagne, la Belgique, la France ? Des pays, tous avec des dettes irremboursables, proches ou supérieures à 100%. Il suffira à la finance d’appuyer sur la gâchette « remboursement immédiat » pour déclencher le processus de pillage qui a été imposé à la Grèce.

Vous pensez que c’est impossible en France? Détrompez-vous : Si vous suivez l’actualité, vous aurez noté que non content d’un chômage qui s’amplifie, une dette qui augmente, une croissance qui ne reviendra que dans la tête de ceux qui y croient, de nombreux corps de métiers mécontents de leurs conditions, la France a perdu bons nombres de ses industries, rachetées ou dissoutes par des capitaux étrangers, par exemple, Alstom, PSA, Alcatel, bientôt Areva à la limite de la faillite, entreprise pourtant oh combien stratégique (qu’on aime ou pas le nucléaire, il est encore là pour de longues années nécessaires à une transition énergétique). Qui plus est, c’est le service public qui est maintenant attaqué et voué à la privatisation : SNCF, centrales hydroélectrique et même notre sacro-sainte sécurité sociale que le monde entier nous envie ! C’est donc une France meurtrie, à l’agonie, tel un animal blessé qui se retrouve sans défense face à l’ogre oligarque.

http://recma.org/actualite/la-commission-europeenne-propose-de-privatiser-la-securite-sociale-analyse-et-reactions

http://www.legrandsoir.info/quatrieme-paquet-ferroviaire-l-union-europeenne-impose-l-ouverture-a-la-concurrence-du-tgv.html

http://lenergeek.com/2015/11/06/les-syndicats-protestent-contre-la-privatisation-des-barrages/

Quand à l’emploi, les lois Macron et Macron 2 visent à briser un code du travail jugé trop contraignant pour les multinationales. Même le SMIC et le CDI finiront par y passer si il n’y a personne pour s’opposer à cette libéralisation sauvage. Et c’est encore les banques qu’on retrouvent derrière ces mesures : ils ne s’en cachent même plus !

https://www.youtube.com/watch?v=0BZWzkTHXNo

Saupoudrez le tout de la promesse d’une immigration massive dictée par l’Union Européenne, un traité TAFTA/TTIP favorisant les multinationales américaines, et vous obtenez un mélange qui contient tous les ingrédients nécessaires à affaiblir une France qui ne sera plus capable de résister à l’agression des créanciers, tout comme ce qui est arrivé à la Grèce.

Trop c’est trop : Après avoir perdu notre souveraineté monétaire, pourtant indispensable pour contrôler l’économie d’un pays, on veut maintenant nous enlever notre patrimoine, notre modèle social, modèle qui a fait la fierté de la France et contribué à son rayonnement. Il y a quelques années, les Français seraient descendus dans la rue pour bien moins que cela. Vous souvenez vous du CIP, Contrat d’Insertion Professionnelle proposé par le gouvernement Balladur? Un contrat jeune au rabais, payé 80% du smic et dont l’opposition avait mobilisé nombreux manifestants dans les rues du pays. Le projet sera finalement abandonné face à un tollé général. A croire qu’aujourd’hui les populations n’ont plus conscience de ce qui se passe sous leurs yeux, qu’ils ont été anesthésiés par des médias et des politiques qui détournent, contournent les vrais sujets et problèmes de fonds.

Les Français seraient ils résignés face à des problèmes qu’il vivent comme une fatalité? Ceci n’est pas une fatalité, mais un plan de longue date visant à détruire les états, au profit des multinationales et de la finance : les multinationales y trouveront leur compte avec l’abolition de toutes règles et barrières nécessaires à la protection des citoyens, les européistes pourront eux, une fois les états détruits, exaucer leur rêve de toujours : une Europe fédérale, sans frontière, sans états, et où le libéralisme régnera sans foi ni loi, tout ce que le Général De Gaulle avait à juste titre combattu pour protéger son peuple des abus et autres agressions.

Français et populations d’Europe, il est temps de vous réveiller : N’attendez pas que votre frigo soit vide, que vous soyez mis à la rue, ou sinon, acceptez sans condition d’être les Grecs de demain, parce que les faits nous disent que c’est là où nous nous dirigeons.

Joseph Pardo pour news360x

« Une des choses que [les détenteurs du pouvoir] souhaitent, c’est une population passive, tranquille. Par conséquent, l’une des choses que vous pouvez faire pour rendre leur existence inconfortable, c’est de n’être ni passif ni tranquille. Il y a des tas de façons d’y arriver. Même le simple fait de poser des questions peut avoir un effet important.

Manifestations, lettres écrites et votes, tout cela peut être utile ; cela dépend de la situation. Mais il y a un point d’une importance capitale : il faut une action soutenue et organisée.

Si vous participez à une manifestation et qu’ensuite, vous rentrez chez vous, c’est quelque chose ; mais les gens au pouvoir peuvent très bien s’en accommoder. Ce qu’ils ne peuvent supporter, ce sont les organisations qui poursuivent leurs actions, ce sont les gens qui tirent toujours des leçons de la dernière fois et qui s’arrangent pour faire mieux la prochaine fois.

Aucun système de pouvoir, même s’il s’agit d’une dictature fasciste, n’est indifférent à la dissidence publique. »

Noam Chomsky

11 Commentaires

  1. Nico, tu as raison sur ce qui est de dépeussage de la France qui a commencé, l’article y fait référence à plusieurs reprises, mais la ou tu te trompes, c’est qu’en gréce, la situation est irréversible, ils ont plus rien, alors que nous, on n’en est encore qu’au début, et on est encore à temps d’agir. Je trouve cet article très pertinent dans la mesure ou je vois plein de gens de mon entourage qui ne voient rien du tout. on dirait presque que c’est normal pour eux, et donc ils ne sont pas pret à se revolter. Plus l’info passera, plus les gens seront informés, et plus il y aura des moyens d’actions possibles.

    • J ai repondu à un donc je te reponds aussi tant qu a faire.
      En effet l utilite de l article peut etre vu comme tu le dis je suis d accord

      Que beaucoup de gens ne voient rien ou refusent de voir la aussi je suis d accord et c est humain.
      Tant qu on est pas concerne directement on dit c est pas vrai ca n existe pas
      C est humain ce genre de reaction

      Tu as bien raison de preciser que tout cela est progressif oui
      Ca l a ete aussi en Grece d ailleurs et à Chypre aussi

      Ca l est egalement chez nous et moi je pense qu on a franchit le rubicon l annee derniere en France est que le processus est irreversible

      Nous sommes desormais à plus de 100 % de dettte sur PIB le budget de l etat annuel ne permet plus de boucler l annee entiere

      Les gens de pouvoir s attaquent depuis peu à l os c est a dire aux systeme social de base pour maintenir notre systeme desormais mort en place

      Il le font intelligemment par à coup pas brutalement pour eviter toute revolte
      C est habile mais quand on suit bien l actualite on ne peut que constater ce que je dis là et que oui c est trop tard en France

      Trop tard car pour changer desormais il faudra une reaction violente et la methode douce n est plus de mise malheureusement je le deplore mais c est le constat que je fais

      Moi ce que je critique avant tout dans cet artcile c est le titre qui est faux

      Dire que la France prend le chemin de la Grece que ce sera bientot comme la Grece c est en dessous de la realite et ca nie la gravite et l urgence de la situation car nous avons deja bascule dans une situation à la grecque en silence dans l indifference mediatique ( ils sont achetes de toute facon donc ca ne m etonne pas plus que ça )

  2. Pas demain , on est déjà dans une situation similaire à la grèce.
    Il faudrait que le monsieur qui a écrit cet article s’en rende compte.
    La France vend ses aeroport comme en Grèce
    La France vend ses forets , son immobilier , laisse filer impuissante ses fleurons industriels comme Alstom par exemple.
    La France a augmenté très fortement ses impots et ses taxes comme en Grece.
    La France tout comme la Grece a gelé les salaire de ses fonctionnaires depuis des années , elle baisse d’année en années ses couvertures sociales , ses retraites etc …
    Bref on peut multiplier les exemples qui font que depuis des mois en France il se produit des evenements qui rappelent furieusement la Grece.
    La seule difference elle tient dans une chose.
    Chez nous pas de troika , pas de grand plan d’austérité anoncé dans les media , rien de tout ça.
    Tout se fait comme ça sans annonces nulle part , en douceur pour ne pas faire paniquer les gens.
    Jovanovic l’avais très bien souligné d’ailleurs.
    Dans beaucoup de banques francaise les seuil de retrait des cartes bleues ont baissé jusqu’à atteindre des montant jour similaires … à la Grece.
    Mais comme tout cela n’a pas été formalisé explicitement alors tout se passe en douceur sans panique sans ciritiques frontales.

    Nous sommes déja donc comme la Grece et cet article à un métro de retard

    • Même si l’article un métro de retard comme tu dit … la situation a évolué ? NON ? les FRANCAIS bouge ? NON News360x nous fait un rappel de la situation du moment. Tu prend exemple de Jovanovic cela me fait bien rire car il a soutenue dans les débuts Aléxis Tsípras au moment des « négociations » comme Olivier Delamarche et compagnie…

      • La situation a evolué … oui en pire

        D’un aeroport en vente en France on est passé à 4

        Les forets francaises sont en train de suivre

        Je viens de lire que la France a vendu recemment au Qatar un domaine appartenant au ministere des etrangeres.

        Nous avons vendu Alstom , nous cedons toutes nos entreprises anciennes et meme nouvelles à des interets etrangers tous les mois.

        Air France a été mise la tete sous l eau express par l etat francaispour brader quelques rafales au Qatar ( encore eux …)
        Beaucoup d articles de presse dans les journaux mainstream en ont parle

        Quant Jovanovic il a tres tot changé d avis sur tsipras et force est de constater qu il a eu raison

        Tu peux rire en effet mais rire jaune parce que à part quelques gesticulations bien controlees par les syndicats vendus en France personne ne bouge vraiment

        La preuve tout ce systeme pourri est toujours en place aujourd hui , personne n est descendu à l assemblee nationale botter le cul des parasites vendus qui nous gouvernent … à moins que j ai manqué un episode qui sait …

        Que font les francais contre tout ca ?

        Les agriculteurs est un tres bon exemple.

        Ils viennent à Paris crier un peu bruler deux trois pneus dans la rue et apres ils rentrent sagement chez eux comme des moutons de panurge pour soit faire faillite ou soit se suicider dans l indifference generale

        Donc si tu veux  » les francais bougent  » ca me fait doucement rigoler mon ami …

        Cet article à un metro de retard car il titre la France bientot comme la Grece

        C est FAUX la France EST DEJA COMME LA GRECE

        QUE CA TE PLAISE OU NON …

        • Tu juge l’article sur le titre ? tu est débile ou stupide ou les 2 ?
          bien sur que la situation s’aggrave et personne ne dit le contraire —
          excuse moi tout le monde a beau manifester cela ne change rien car les mêmes idiot vote pour les mêmes abrutis depuis plus de 40 ans alors

        • Nico ah non la France est encore loin de la Grèce 😉 tkp ton gouvernement s’occupe de tout 🙂 Le taux de suicide est beaucoup plus important que celui en France ! Actuellement il y a la trêve hivernal en France ? en Grèce les expulsion son en hausse… et sur ton « copain » jovanovic il change d’avis quand cela l’arrange pour vendre son livre il suffit de voir sur son compte twitter…

          • je trouve débile cette division, par ce que cest de la division et ce que recherche les puissants: diviser pour mieux regner. Ce qu’on veut, c que les puissant qui nous gouvernement dégagent, que le peuple ait le pouvoir, et la on est tous d’accord. Donc stop le débat de comptoir qui consiste à discuter des détails insignifiants, unissons nous plutot que nous diviser, sinon c les puissants qui ont gagné, c simple a comprendre quand meme. La France n’en est pas au meme stade que la gréce. La direction que la france prend est la meme, mais la meme direction ne veut pas dire que on est au meme endroit. Suffit juste que nous nous unissons et nous gagnerons, on est plus nombreux que les puissants, mais si on est divisé, on est inférieur et ca les puissants le savent. L’angleterre va faire un référendum sur la sortie de leurope, la catalogne veut devenir indépandante, ca peut déja etre le début de la fin de l’europe. Informons ceux qui se font abrutir par les medias du systéme et avancons. Se tirer dans les pattes ne fera que nous faire reculer.

Laisser un commentaire