Partagez

La Bundesbank s’attend-elle à tes tempêtes à venir? Depuis deux ans, la banque centrale allemande récupère ses lingots stockés à l’étranger, pour en avoir un maximum à Francfort. Que cache cette subite frénésie, alors que les cours de l’or stagnent depuis des mois?

Car même si l’économie allemande est la plus solide de la zone euro, le pays veut parer à tout éventualité. La crise des dettes souveraines en 2010 a profondément ébranlé les esprits outre-Rhin, faisant craindre une disparition de la monnaie unique, la partition ou la fin de l’union monétaire, voire un retour au mark et la formation d’une mini-zone monétaire avec l’Autriche et quelques pays voisins.

Dans un environnement économique où ce genre d’événement n’est plus totalement impensable et où une des matières premières-clés, le pétrole, est capable de s’effondrer de 75% en un peu plus d’un an, l’Allemagne veut pouvoir disposer librement et à tout moment son or.

Rassurer l’opinion publique

L’opinion publique allemande s’est même mobilisée en ce sens, allant jusqu’à douter de la réalité de ces réserves stratégiques, accumulées depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. En cela, les Allemands vont donc être partiellement rassurés.

Mais chose curieuse, l’Allemagne n’a pas pour autant l’intention de rapatrier l’intégralité de ce qui est stocké à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et en Angleterre. Sans doute pour des raisons stratégiques veut-t-elle garder des possibilités de convertibilité rapide avec le dollar… et la livre sterling, en cas de Brexit, de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

8 Commentaires

  1. Tout ceci à mettre en perspective – compte-tenu que l’Union Européenne dans son ensemble posséde – elles PROUVEES – 10.793 tonnes d’or dont le cours actuel est 1167USD$ L’OUNCE – avec (1) avec de Gaulle dénonçant le « privilège exhorbitant » des USA à prétendre leur USD$ « as good as gold » = leur Monnaie Nationale comme la Monnaie Internationale « qu’il ne tient qu’à eux d’émettre », et ayant été le dernier à exiger de l’OR en contrepartie des billets USD$ détenus par la France, ===== Puis (2) – en 1971 – à un moment où la valeur monétaire fixée à 35USD$ l’ounce des 8133 tonnes d’or supposés être détenus /possédés en réserve par les USA n’est plus que de 1/5 des 53 Milliards de USD$ détenus par « l’Etranger » … l’abandon de la convertibilité des USD$ en Or décidé unilatéralement par NIxon « provisoirement » 15 Aout 1971 … puis négocié entre Nixon et Pompidou devenir définitif Décembre 1971 (Accord des Açores) – contre pour la France la direction du FMI qu’elle a encore … et aussi que l’Europe deviendrait à terme un continent à « monnaie commune » (‘PAS UNIQUE », car impossible dans la Conception gaullienne d’une Europe des Nations, pas une « Europe Fédérale ») donc monnaie de réserve internationale aussi, concurrente du USD$ (entretemps ses monnaies nationales, Deutsche-mark, Franc etc en système « Serpent monétaire » par rapport à lui).

  2. Voir Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_d'or ) « Ces réserves d’or (30.000 Tonnes mondialement) sont supposées et pour certaines non vérifiées, la Réserve fédérale des États-Unis (FED) refusant que ses stocks (supposés être de 8133 Tonnes depuis 1945) soient vérifiés par des experts indépendants ou même par les pays propriétaires d’or » et « La moitié des réserves d’or de l’Allemagne (3386 Tonnes) est supposément détenue à l’étranger, aux États-Unis (45%), au Royaume-Uni (13%) et en France (11%). En 2012, la Bundesbank a demandé à ces pays de rapatrier ses réserves d’or. La France a renvoyé l’or demandé, mais la Réserve fédérale des États-Unis (FED) a refusé de retourner l’or allemand.Les commissaires allemands venus vérifier la présence (ou absence) de cet or dans les coffres de la FED n’ont par ailleurs pas été autorisés à le faire. Face à ce refus, les autorités allemandes ont retiré leur demande de rapatriement …. Des experts économiques s’interrogent sur l’utilisation de cet or par la FED et si celle-ci détient encore réellement l’or qui lui a été confié par d’autres pays ». ==== De son côté, « En 2004, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’économie du gouvernement Raffarin, décide, avec Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, de vendre « de 500 à 600 tonnes [d’or] sur les 3 000 tonnes détenues par la Banque de France », réduisant ainsi le stock d’or du pays d’un cinquième (-19,5%) », à 2435 tonnes désormais.

  3. L’or que les allemands possèdent vient en grande parti des nombreux pays qu’ils ont envahis au temps d’Hitler qui avait l’aide secrète de l’Angleterre, des États-Unis et des banques anglo-saxonnes.

Comments are closed.