Partagez

Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien.

Évidemment, ça fait mauvais effet. Le gouvernement serre la vis, réduit les dépenses, augmente les impôts, taille dans les aides sociales, et voilà que René Dosière met son nez dans les documents budgétaires pour s’apercevoir que, ô stupeur, la rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller (1) gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.

Entrons dans les détails. En 2014, énumère le député socialiste, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). « Ces hausses sont choquantes dans une période où ces mêmes personnes demandent aux Français des efforts de rigueur et d’économie », observe, plutôt direct, l’élu de l’Aisne. Il remarque en revanche que la hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites.

Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit selon René Dosière à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

(1) : ces calculs intègrent les rémunérations des fonctionnaires issus d’un autre ministère ou d’une autre fonction publique que celle où ils exercent en cabinet, ainsi que les contractuels. Cela représente 333 membres de cabinet, soit 74 % des agents en poste.

Source : Le Point

15 Commentaires

  1. Les socialistes comme toujours quand les gens ne les poussent pas au cul et dans l urne : Le contraire de la gauche, la copie de la droite.
    Votez Front de gauche!

  2. la preuve que nous n’apprenons pas de nos erreurs car tous les 5 ans on vote pour la même mafia. Ils ce disent être la voie du peuple car on vote pour eux mais on souhaite du changement pas du vole. En contre partie on doit la fermer sous peine d’être des parias…pfff voté est un droit civique mais la j’avoue me sentir de moins en moins sur de ce droit.

  3. ça va avec le reste….que du foutage de gueule….la crise de rire!!!
    50 ans que les politiciens mettent le pays en l’air et devant nos yeux sans que personne ne dise rien. Ils sont fort, et nous, nous somme bien des moutons amnésique!!!! BRAVO
    Aujourd’hui quand vous votez, vous êtes complices….

  4. Ce n’est apparemment pas la crise pour tout le monde !!!!
    si au moins, ils avaient des résultats en fonction de leurs salaires !!! Mais l’économie française s’écroule pendant que les socialos s’enrichissent…
    Il y actuellement 33 ministres en comptant les secrétaires d’Etat, qui sont la même chose que les ministres mais avec un autre nom…Je trouve indécent qu’en temps de crise, il y ait autant de ministres et l’on ne sait pas trop à quoi servent certains…
    La majorité des pays d’Europe ont 10 ministres…
    Tout est bon pour placer les copains…
    Je ne vois pas comment nous pouvons sortir de la crise avec des incompétents pareils !!!

  5. Conseiller, ça veut dire quoi…être un copain du copain qui, merci le népotisme, permet à quelques privilégiés de bénéficier de nos impôts je pense être un bon conseiller et à ce titre postule à ce tarif

  6. avec la crise que subi la France ,prendre sur les retraites ,prendre toujours plus au Français çà pétera j’ai honte de voir çà !!!!!!!

    • oui sa va péter cest pas possible que sa dure comme çà trop de personne à l ‘Elysée qui sert à rien copions sur l’allemagne moitié moins de personne dout les économies 🙂

  7. Je veux bien être conseiller ministériel. J’accepterai de ne pas avoir d’augmentation en période de crise. Je pourrai leur donner de bon conseille, et en plus je n’ai pas d’argent placé à l’étranger, je n’ai pas de patrimoine non plu, donc il serait difficile de me chercher des poux. Je suis réaliste moi! Quand on supprime des poste cela ne doit pas être pour augmenter ceux qui on le privilège de rester. ARRETES IL FAUT DU TRAVAIL POUR SORTIR DE CE TROU.

  8. Question simple : Combien y a t-il de conseillers ?
    Est ce que le budget qui leur est consacré est en hausse ou en baisse !
    1) D’une année sur l’autre
    2) Par rapport à la précédente mandature
    Si le budget « conseillers » stagne ou baisse, alors qu’un conseiller gagne plus ne me choque pas !

    • Réponse simple :
      Et bien moi ça me choquerais de voir des salaires augmenter par suite d’une diminution d’effectifs. Si ils sont moins nombreux, le gâteau doit être plus petit, sinon ça me choque de la part de mecs qui nous demandent des efforts.

  9. A préciser que René Dosière n’est pas Député Socialiste mais apparenté Socialiste. Il a été exclu du parti quand, il-y-a quelques années, il a refusé de ne pas se réprésenter suite à un vote (controversé) du bureau local du PS qui a présenté un autre candidat à sa place.

Laisser un commentaire