Partagez

Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. «Oui, c’est un fiasco et un chaos», a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir «libéré» la Libye de Kadhafi.

Au-delà de la rectitude morale et de l’éthique politique dont a fait preuve Juppé en reconnaissant que ce fut une erreur d’avoir installé le chaos en Libye, cet aveu, tardif il est vrai, souligne à grands traits la politique des puissants de ce monde qui se permettent de se jouer du sort des millions de personnes et peut être pour des décennies. Et pour cause, la France était en 2011 aux avant poste de l’attaque des alliés de l’OTAN contre la Libye en proie à un conflit interne entre le régime de Kadhafi et des dissidents hétéroclites qui ne possédaient aucun agenda.

Malheureusement, ce pays a été mis à genoux par les bombardements de l’OTAN qui ont détruit toute ses infrastructures et provoqué une guerre civile qui dure depuis cinq ans. L’armée française par l’entremise des va-t-en guerre Sarkozy et son ami BHL, a envoyé un déluge de feu sur la Libye avant de l’abandonner à son funeste sort.

6 Commentaires

  1. Il y a pas grand chose a pomper ou quoi ? Peut être que le partage n’était pas si avantageux que la France espérait – un scénario identique a Irak, alors ?

  2. On va pas commencer à nous vendre Juppé ici aussi !! Il n a plus rien à faire au pouvoir, on n en veut pas plus qu avant!!
    Néanmoins, ça nous rassure de savoir qu au moins une fois de temps en temps, nous sommes d accord sur un point avec eux..
    Ca sent le sapin fortement pour tous ces voyous imposteurs Hors la loi.

  3. Mis à part Sarkozy et BHL, tout le monde le reconnait au niveau international tant l’évidence est grande. Mais ça n’empêche pas Juppé d’être le pur candidat atlantiste pour autant. Comme quoi un peu d’honnêteté au service de beaucoup de calculs…

  4. Si le monde était juste et non pas hypocrite, Sarko devrait être jugé par une cour internationale pour tous les crimes perpétrés en Libye après nous avoir gavés de chapelets de mensonges.
    Et il ose se vanter ? et il ose se montrer au public ?
    Quel culot ! En quoi est-il fait ?

Laisser un commentaire