Partagez

Etre un flic dans un pays de 1,3 milliard de personnes peut s’apparenter à une immense partie de cache-cache lorsque l’on veut interpeller des criminels. Des chercheurs d’une université chinoise pensent avoir trouvé la solution. Ils ont mis au point, pour la police, un véhicule de haute technologie équipé d’un système de reconnaissance faciale qui permet de repérer des suspects dans une foule.

Le 4×4, dévoilé dans une ville du sud-ouest de Chengdu, possède sur son toit une caméra à 360° qui scanne automatiquement les visages dans un rayon de 60 mètres, explique le Wall Street Journal.

Son système embarqué détermine le sexe, l’âge et l’origine ethnique de chaque visage, le compare avec les visages stockés dans la base de données de la police puis avertit le conducteur si une identification est établie. Le tout en se déplaçant à une vitesse maximale de 120 km/heure !

« Il suffit d’obtenir au moins les trois quarts du visage pour effectuer une identification », se réjouit Yin Guangqiang, le directeur de l’équipement du laboratoire de recherche de la police. Et d’ajouter que ce système peut également reconnaître les numéros de plaques d’immatriculation, les types de voitures, et peut également se régler pour ne rechercher qu’un seul type d’individu.

Malgré un budget de la sécurité intérieure à égalité avec le budget militaire, la plupart des véhicules de police sont de banales voitures de série, légèrement modifiées pour un usage policier. Ces systèmes de reconnaissance faciale, assez décriés en France en raison des atteintes à la vie privée, ne devraient pas avoir de problèmes à s’implanter en Chine. Le pays est déjà équipé d’environ 100 millions de caméras de surveillance…

En plus de scanner les visages, ce véhicule de police futuriste dispose également de capteurs dans son coffre qui alertent les agents si l’un de ses équipements est dérobé. Cette voiture doit être testée dans les conditions du réel à Hangzhou, lorsque la ville côtière accueillera le sommet du G-20, les 4 et 5 septembre 2016.

La Chine n’est pas le seul pays à s’enthousiasmer pour ces technologies policières. La Turquie a annoncé qu’elle avait signé un accord avec le département de la police d’Abu Dhabi pour lui fournir 250 voitures de patrouille capables de reconnaître des visages à des vitesses élevées…

Laisser un commentaire