Partagez

La dernière tendance londonienne consiste à convier les enfants à exercer un métier, à toucher un salaire et à le dépenser.

Les concepteurs réfutent toute polémique. « Avec la télé et internet, notre monde est de toute façon un monde de marques. Ici ce n’est pas une éducation à la publicité, c’est une ouverture sur les opportunités de carrière » se défend Ger Graus, le directeur. Les droits et devoirs des adultes sont présents. Les enfants touchent un salaire pour leur travail.

Les concepteurs assurent faire une mission pédagogique. « On leur enseigne les valeurs de la vraie vie. Il s’agit d’apprendre aux enfants de la prochaine génération que rien ne tombe du ciel », promet Joel Cadbury, directeur général de Kidzania Londres.

3 Commentaires

  1. Une humanité qui manipule sa jeunesse met en péril son propre devenir. Les générations future vont cracher sur nos tombes, et à juste titre.

  2. Ignoble ! Franchement, je suis bien content de me savoir mortel, je suis bien content de savoir que je vais quitter un jour ce monde. L’immortalité que les scientifiques nous proposent, c’est pas encore fait mais ils prétendent que ca pourrait l’être un jour, et bien je n’en voudrais pour rien au monde.

Comments are closed.