USA: Créativité, non-conformisme, cynisme, pourront désormais être considérés comme maladie mentale !

USA: Créativité, non-conformisme, cynisme, pourront désormais être considérés comme maladie mentale !

6361
1
Partagez

« Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage »

Tous les moyens sont bons pour mettre hors d’état de nuire qui voudrait s’opposer à un pouvoir. On s’en doutait un peu, mais là, c’est une méthode digne de l’ex URSS (ce qu’elle pratiquait). Mais cela n’empêche pas l’American Psychiatric Association de classer le non conformisme, le cynisme et créativité au-dessus de la moyenne dans la catégorie des maladies mentales, ce qui permettra sans aucun doute de discréditer, enfermer, voire mettre sous « camisole chimique » tout opposant au pouvoir, le genre de chose donc bien pratique lorsqu’un gouvernement voudra se débarrasser, par exemple, d’un Edward Snowden : pas besoin de jugement, juste quelques « experts » bien rémunérés suffiront à envoyer dans un nouveau goulag toute personne gênant le pouvoir.

Y a-t-il des chances pour que l’on voit ce type de pratique apparaître en France ?

Quand on voit les lois déjà votées sur le renseignement, calquées sur le Patriot Act américain (dont on sait qu’elles ont été inefficaces) et adoptées avec une déconcertante facilité (il y a quelques années les Français seraient descendus dans la rue pour moins que cela), on peut raisonnablement penser que cela nous pend au nez. D’ailleurs, on a déjà entendu Patrick Cohen parler de « cerveaux malades » : ces nouvelles maladies psychiatrique inventées de toutes pièces devraient donc le ravir, tout comme elles raviront l’industrie pharmaceutique qui pourra vendre des médicaments censés soigner ces « cerveaux déficients ».

Quand aux cyniques, il faudra leur construire de nouveaux asiles si on veut tous les enfermer, à commencer par les politiques eux-mêmes, qui pour une part importante, mentent sans vergogne sur leurs réels objectifs. D’ailleurs, lorsqu’en 2012 François Hollande prononçait son discours du Bourget contre « son ennemi » la finance, dans le même temps, il envoyait Emmanuel Macron à Londres pour rassurer les investisseurs, avec pour message  que tout cela n’était qu’une posture électorale et que le monde de la finance n’avait donc rien à craindre de Hollande (ce qui s’est vérifié par la suite).

Extrait du Wall Street Journal:
Meanwhile, Mr. Hollande faced pressure in a tight election campaign to reassure his Socialist Party base. In January 2012, he delivered a barnstorming speech that warned of a “nameless, faceless” menace to France.

“This enemy is the world of finance,” Mr. Hollande told a cheering crowd. Behind the scenes, he dispatched Mr. Macron to London to reassure investors that the presidential candidate wasn’t a hard-liner.

Si le cynisme devient une maladie mentale reconnue,

François Hollande doit donc être le premier  enfermé pour avoir délibérément trompé son électorat

et il ne saurait être le seul pensionnaire de ces nouveaux asiles étant donné l’important cynisme régnant dans la sphère politique.

Mais cette sphère politique, tout comme médiatique, dispose déjà d’autres armes rhétoriques qu’elle utilise régulièrement contre ceux qui voudraient aller à contre-courant de la pensée unique et dominante. Par exemple, est utilisé le terme « réactionnaire » contre toute personne qui proposerait de sortir de l’Union européenne et l’euro, ce qui lui vaudra de se faire classer à l’extrême droite, de l’accuser de faire le jeu de l’extrême droite, alors que les vrais responsables de la montée des extrêmes ne sont que les hommes politiques successifs au pouvoir et qui ont « brillé » par leur incompétence ou autres mensonges (ce qui a abouti à la situation qu’on connait). De même, toute personne qui s’interrogera sur des faits, demandera légitimement des explications, se fera traiter de complotiste, conspirationniste, de théoricien du complot. De cette manière, on clôt et empêche tout débat par discréditation de l’opposant.

Des complots ? Penser qu’il y a des complots partout est tout aussi stupide que de croire que les complots n’existent pas. Fidel Castro n’a-t-il pas échappé à plus de 600 tentatives d’assassinats ? Qui a oublié l’opération AJAX visant à renverser Mossadegh en Iran ? Et l’opération Northwoods,  un projet militaire visant à manipuler l’opinion publique en blessant ou tuant des citoyens américains pour ensuite accuser les Cubains et envahir leur pays ? Le Rainbow Warrior, une théorie du complot ? Non : tous ces faits sont bien réels, largement documentés.

Et qui encore pour croire que JFK a été assassiné par un désaxé du nom de Lee Harvey Oswald ? Une balle magique qui prend des virages, le cerveau de JFK qui disparait, des documents importants eux aussi disparus, une administration américaine qui vote des lois pour retarder la déclassification du dossier JFK, le principal accusé assassiné avant son procès : autant d’interrogations légitimes restées sans réponse. D’ailleurs, on se souviendra que le terme « théorie du complot » est une invention de la CIA visant à discréditer toute personne qui aurait voulu s’opposer au très contesté rapport Warren.

Cynisme, vous avez dit cynisme ?

Par Joseph Pardo pour news360x

Sources et liens pour la base de cet article:

http://blogs.mediapart.fr/blog/chalouette/140414/creativite-et-non-conformisme-desormais-une-maladie-mentale

http://www.wsj.com/articles/frances-hollande-casts-fate-with-ex-banker-macron-1425851639

http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201112/15/01-4478297-avec-638-tentatives-dassassinat-fidel-castro-bat-les-records.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ajax

https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Rainbow_Warrior

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_complot

Laisser un commentaire