Partagez

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour « reprise d’emploi déclarée ».

Environ 1 emploi, trop souvent précaire, pour 100 demandeurs.

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

L’actualité étant portée davantage sur les millions d’euros de magouilles de l’UMP, voici quand même, comme chaque mois, les chiffres glaciales, concernant les millions, cette fois-ci, de privés d’emploi, et trop souvent de revenu :

pole-emploi-a-qui-le-tour-e3693-a9375

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Avril 2014 :

– Défauts d’Actualisation : 201 700, 41,3 % des sorties des listes (+7,6 % en 1 an).

– Radiations Administratives (les punis) : 49 500, 10,2 % des sorties (+4,7 % en 1 an).

– Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 53 400 et 11 % des sorties.

soit 304 600 radiés des listes (62,5 %) pour autres motifs que :

– Stages parking : 47 200, 9,7 % des sorties (+18,3% en 1 an).

– Arrêts maladie, maternité etc : 37 600, 7,7 % des sorties.(+12,6% en 1 an)

– Reprises d’emploi déclarées : 97 900, ne représentent que 20,1 % des sorties des listes de pôle emploi.

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 364 100 +0,4 % ( + 3,5 % sur 1 an ).
B : 656 400 -0,1 % ( + 3,5 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 965 400 +2,3% ( + 7,3 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 282 200 +0,9 % ( + 6,9 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 394 700 +0,6% ( + 12,9 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 662 800 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 4,9 % sur 1 an, 41100 chômeurs de +, par rapport à Mars.

TOTAL, dom-tom compris : 5 991 200 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 14,9 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,6 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 11,1 % sur 1 an.

+ d’1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (51,5 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER …)

Offres d’emploi dispo, dernier chiffre connu : 200 702.

OffresEmplois-27-3-48fbdLe + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 5 991 200 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 378 900 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 921 100 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’ accès à emploi adapté.

+ d’1 million de SANS-DROITS, principalement :

– des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d’allocation chomage, ou 790€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n’ont pas encore l’age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse « ASPA » ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

– on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits)

– on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

 – on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-18.pdf

Source : Agoravox

Pour que News360x, journal indépendant et gratuit, puisse vivre et continuer à vous offrir toujours plus de contenu de qualité, vous pouvez nous soutenir en faisant un don sécurisé via paypal. Plus d’informations

1 COMMENT

  1. La politique de régularisation massive engagée par le PS depuis deux ans est dans ce cas là totalement suicidaire. On ne parle même pas de la restitution de la gratuité de l’AME, véritable pompe à misère, qui du coup subit une explosion quand on n’arrive même pas à financer un RSA décent pour les nationaux dans la panade…

Laisser un commentaire